LE SYSTÈME DE PONZI

SPECTACLE FRANCO-ALLEMAND

CRÉATION 2021

Qui est véritablement Charles Ponzi ? Comment cet immigré d’origine italienne, arrivé à Boston le 15 novembre 1903 avec 2,50 $ en poche, va-t-il se retrouver à la tête d’une fortune de 15 millions en 1919 ? Sa chute fut aussi fracassante que son ascension vertigineuse. La vie de Charles Ponzi permet à David Lescot de dresser un portrait saisissant de l’Amérique du début du vingtième siècle. Charles Ponzi n’est ici que le revers de « l’American Dream » devenu cauchemar. L’écriture de David Lescot procède par tableau où le récit se mêle à l’incarnation des personnages et la poésie aux définitions d’économie. Par ce savant mélange, émerge une fresque épique, où comique et tragique se confondent.

Le montage financier inventé par Charles Ponzi met en lumière les rouages des mécanismes financiers qui tirent profit des dévaluations monétaires, des catastrophes sanitaires et des situations de crises économiques et sociales. Ce qui était vrai en 1919 pour Ponzi reste d’autant plus actuel : la crise sanitaire se mute progressivement en crise sociale et économique affectant principalement les couches les plus fragiles de la société. Le texte de David Lescot trouve dans notre époque une vraie caisse de résonance, car elle expose différentes situations de discrimination socio-économique que subissent les plus précaires.

Notre objectif est de rendre intelligible le fonctionnement économique, de notre société afin d’en montrer les dérives. L’escroquerie de Charles Ponzi peut s’interpréter comme une fake news qui se répend et à laquelle tout le monde veut croire : car quoi de plus beau que lorsque l’on vous promet 50% d’intérêt en 45 jours ? Les promesses de Ponzi jouent sur nos peurs et nos désirs profonds. Le texte nous invite à exercer notre esprit critique à remettre en cause les apparences et les évidences.

Spectacle bilingue français-allemand, surtitré.

De David Lescot.
Mise en scène et scénographie : Pauline Dragon
Assistant à la mise en scène : Guillaume Pellé.

Direction artistique et pédagogique : François Dragon

En partenariat avec la Schauspielschule de Kassel et le cours Raymond Acquaviva.

Avec : Florian Abrill, Marine Arlen, Anna-Maria Benzing, Amandine Chatelain, Ben Fricke, Robin Hairabian, Elisabeth Hofman, Fantine Lanneau Cassan, Chun Ting Lin, Lucas Manrique, Eden Niemann, Jennifer Quast, Dennis Papst.

Musique : Etienne Haan
Création costumes : Frédéric Morel
Stagiaire costumes : Manon Allard
Régie lumières : Audric Reynaud et Yann Jacquelin
Travail linguistique et surtitrage : Katja Seidel et Alex Finger.

  • Répétition publique le 23 septembre 2021 à 21h00 à Coulounieix Chamiers au Chateau des Izards.
  • Sortie de résidence le 29 septembre 2021 à 20h30 au Théâtre du Palace à Périgueux (Scène conventionnée).
  • Représentation le 16 octobre 2021 au Dock 4 à Kassel en Allemagne.
  • Représentation le 31 octobre 2021 à 21h et le 1er novembre 2021 à 16h au Théâtre des Béliers à Paris.

CALENDRIER DES RÉSIDENCES :

  • Du 21 août au 1 septembre 2021 à Kassel, en Hesse (Allemagne).
  • Du 19 au 30 septembre 2021 à Périgueux, en Dordogne (France).
  • Du 10 au 17 octobre à Kassel, en Hesse (Allemagne).
  • Du 26 octobre au 2 novembre 2021 à Paris.

LE PROJET

Ce spectacle est créé dans le cadre d’une coopération avec la Schauspielschule de Kassel. Quatre résidences regroupent des jeunes allemands et français dans le cadre de la mobilité des jeunes à l’international. Cette action est soutenue par l’OFAJ, Erasmus +, la Région Nouvelle Aquitaine, le Conseil départemental de la Dordogne.

Ce projet d’échange européen offre la possibilité à de jeunes comédiens de travailler sur la création d’un spectacle dans un contexte professionnalisant. Pendant les quatre résidences : deux en France, deux en Allemagne, ils coopèrent avec différents corps de métier (créateur costumes, scénographe, techniciens lumières, compositeur). 

Un encadrement pédagogique est présent tout au long de la création par le biais de training et de séances d’exercices techniques complémentaires. Cette expérience est valorisée sur le plan professionnel par l’obtention d’un YouthPass (certificat européen). 

La découverte linguistique est un enjeu central de ce projet. Deux interprètes organisent quotidiennement des ateliers linguistiques d’une heure. Par des activités ludiques, les participants se familiarisent avec la langue de l’autre. Jouer avec un partenaire parlant une autre langue que la sienne développe la capacité d’écoute sur le plateau. L’usage des langues étrangères est favorisé et permet à chaque participant de prendre confiance en lui et de communiquer en anglais, en allemand et en français. Cet encadrement linguistique offre la possibilité à des gens ayant peu ou pas de connaissances linguistiques de prendre part au projet.